Profitez de la Livraison gratuite à partir de 250€ HT
Le spécialiste de la cire à épiler destinée aux esthéticiennes, aux instituts de beauté et aux spas.
Conseils et astuces

Mère et Cheffe d’Entreprise : 8 conseils pour ne pas craquer

En France en 2019, 40 % des créateurs d’entreprises étaient des femmes. Paris se classe en 6e position des villes où les femmes entreprennent le plus !

Franchement, on est plutôt balaises en fait …(Cocorico !).  Selon les chiffres de l’INSEE, le nombre de femmes se lançant dans l’entreprenariat a doublé entre 2012 et 2015.

Leur profil type ? Comme pour les hommes, les femmes entrepreneuses sont mariées et surtout ont des enfants !

Mais rendons-nous à l’évidence, en tant que femme et mère, il n’est pas chose aisée de lancer son entreprise. Le partage des tâches n’est pas encore équilibré, la société accepte difficilement qu’un homme s’occupe des enfants et délaisse sa carrière.

Dur dur de se projeter … Nous voilà donc avec le package « famille » pour arriver à concrétiser nos projets avec parfois peu d’aide ! Tout cela peut faire douter les femmes, et en particulier les jeunes mamans avant de se lancer dans la grande aventure de l’entreprenariat. D’autant plus que les différences avec le statut de salarié sont notoires : pas de garantie de salaire, pas d’heures fixes, moins de congés, pas d’accès à une crèche d’entreprise et surtout pas de congé maternité.

Des aides sont proposées, pour rétablir l’équilibre :

En termes d’accès au financement, la Garantie EGALITE Femmes a été mise en place par France Active. Il s’agit d’une garantie bancaire, destinée à faciliter l’obtention de prêts bancaires par les femmes chefs d’entreprise. Cette garantie est mobilisable pour des projets de création, reprise ou développement d’entreprise. Tentant !!!

 

Mais si vous lisez cet article très chère esthéticienne, c’est que vous avez pris votre courage à deux mains ; et vous l’avez fait ! Aujourd’hui vous faites partie de cette nouvelle famille des « Mompreneuses » ! Ces trentenaires qui ont monté leur boite dans l’espoir de révolutionner leur vie.

Et depuis que vous avez fait ce choix… bennn … votre journée type c’est un peu ça :

Elle commence souvent très tôt avec les appels éplorés du petit dernier allant de « Ouainnnnnn ouainnnnn » à « Mamannnnnnnnn ».  Saut du lit immédiat, pas le temps de réfléchir à la position idéale pour se lever, aux étirements…  Pour vous le but est juste de ne plus être en PLS sur votre matelas et de vous désolidariser de votre oreiller. Et on enchaine : « Petit dèj pour tout le monde ? »  Bien sûr, ça ne se passe jamais vraiment comme on le voudrait… Ah vous pensiez vraiment que votre enfant aurait toujours envie de déjeuner ? la même chose ? Avec la même rapidité ? Qu’il ne renverserait pas son bol de lait sur le tapis du salon … (déçue non ?)

Pendant ce temps, que fait l’esthéticienne cheffe d’entreprise ? Elle check tout : Mails, réseaux sociaux, Messenger, Insta…  A-t-elle oublié de répondre à une cliente hier ?

« Il me semblait bien avoir vu un message passer à 22h30 …. Mais peut-être était-ce un cauchemar ?… Je ne me souviens déjà plus comment j’ai pu passer du canapé au lit cette nuit, alors les messages …. »

 

CONSEIL N°1 : Arrêter toute correspondance 1h après la fermeture de l’institut. Si je suis esthet’ à domicile, je me bloque des horaires de travail. Le reste du temps, on laisse la messagerie faire son boulot. On laisse en «non lu» les messages de détresse de nos clientes sur Messenger, Insta, WhatsApp…  Nos moments perso sont précieux.

 

CONSEIL N°2 : On le fait toutes hélas mais il faudrait réellement pouvoir s’en passer. Lâcher ce fichu téléphone qui parasite nos relations est un idéal, mais il est accessible il suffit de le décider !  Quel plaisir de partager ces petits moments de bonheur « Théo !!! Dépêche toi de mettre tes chaussures !!! On va encore être en retard ! » Oups … Pas ces moments de partage, les autres plutôt : calins, bisous et sourires ; c’est mieux 🙂


Puis on passe sur la phase active. Celle qui donne des bras d’acier et des mollets en béton armé :  Porter les petits dans les escaliers ou les sacs d’école (pesant toujours une quinzaines de kilos, sinon c’est pas drôle), puis chercher la voiture, trouver la voiture « Mais M….. !! On s’est garée où hier ?! » (Temps perdu = 5 min, et 5 min c’est énorme dans le timing du matin !). Se rendre compte qu’on a oublié son agenda, retourner à la maison. Finir par arriver à déposer notre (ou nos) petit(s) chez la nounou, à la crèche, à l’école, au collège (pas trop près quand ils sont au collège car c’est la honte hein !). Dans un éclair de lucidité, dire à Siri de nous rappeler d’appeler le comptable.

CONSEIL N°3 : On se cale une fois par mois un créneau pour les appels pénibles (dans NOTRE planning et pas sur du temps pour nous et notre famille). C’est une activité qui fait partie des horaires pro que l’on s’est fixées.  On appellera alors : propriétaire, comptable, agence de com, banque. Pour cela on achète un carnet dans lequel on note nos missions du mois, on peut aussi réserver une page dans notre agenda pro ou on fait tout simplement confiance à notre téléphone pour ses rappels.

 

Dans la voiture on pense (oui en fait on passe notre temps à penser). C’est la maladie des femmes modernes, on appelle cela : la charge mentale.

Pour se soulager de cette charge mentale on trouve des solutions. L’idéal serait de trouver une personne dévouée et de confiance qui garde vos enfants ponctuellement ou à des moments clés pour leur assurer un relais affectif et éviter de culpabiliser en mode « je suis une mauvaise mèèèèère , déléguer le soutien scolaire, surtout si vous n’avez aucune patience ou avez vécu une scolarité chaotique, entretenir un vivier de baby-sitters est aussi une bonne idée, ou prendre un « personal assistant » pour gérer l’administratif quand les finances le permettent. Gagnez du temps en faisant vos courses sur internet, le Drive peut être un allié précieux. Il ne faut surtout pas tenter de se prendre pour « Wonder Woman » en voulant tout assumer : ceci nécessite à la fois d’accepter de confier et de déléguer, mais aussi d’investir financièrement. Privilégiez ce que vous aimez. Déléguez ce qui vous bouffe du temps de bonheur ou de l’énergie précieuse.

CONSEIL N°4 : On cherche le truc qui nous pèse le plus, et on DE-LEGUE !! C’est un bon investissement. C’est cet investissement qui vous évitera le burn-out, le divorce ou d’étriper un de vos enfants. Pensez-y !

 

En tant que mère et cheffe d’entreprise il vous faut aussi réfléchir à un point important, et vous avez un immense pouvoir (et ça c’est bon) : CHOISIR !

Oui quand on est a son compte on a cet avantage, il en faut un peu quand même…

Et la première chose à bien choisir c’est son implantation géographique. Cherchez toujours un local ou pensez à un emménagement vers la zone de votre domicile (avec la conviction que vos clientes suivront, sinon tout est à refaire). Mais quel gain de temps, d’argent, d’énergie !

Vous bénéficiez aussi d’une flexibilité en terme d’horaires. Ne l’oubliez pas : c’est vous qui dictez les règles. Vous voulez récupérer vos enfants pour la pause déjeuner ? vous n’avez qu’à imposer vos horaires. Un spectacle de fin d’année à organiser ? Une réunion parent-professeur ? Votre travail n’est pas un obstacle, il suffit de le savoir à l’avance. Octroyez vous ces moments, l’enfance passe vite.

CONSEIL N°5 : Profitez de la liberté d’être à votre compte en organisant votre vie professionnelle en fonction de la vie de famille que vous souhaitez mener. Et assumez-le auprès de vos clientes « oui, vous avez raison, je privilégie ma famille à mon chiffre d’affaires, je ne prends donc plus de rdv à 18h… C’est un choix. ».

 

Ce que les esthéticiennes indépendantes et qui travaillent seules adorent, c’est aussi les coups de fil en plein milieu de la journée, carnet de rdv rempli à bloc, nous annonçant que le petit tousse. Nous : « Non mais …. Il tousse ….. Beaucoup ? ».  Donc NON : Votre fils n’a pas la coqueluche, et vous le savez, il a une simple rhino comme 70% du temps en hiver. Mais faudra quand même le récupérer. Eh oui…

Pour une température au-dessus de 38° ou un bobo dans la cour de l’école vous devez êtes prête. Prête à tout lâcher d’une minute à l’autre.  Soit, vous avez un mec dispo et qui assure, une super maman, une belle mère en or ou une voisine dévouée…  Soit, vous êtes MORTE !

Vous avez aussi eu la joie de découvrir les grèves du secteur public. Ce qui vous amène régulièrement à trouver un mode de garde alternatif d’un jour à l’autre.  On compatit…

Là, vous espérez trouver la réponse qui sauvera vos journées boulot. Vous avez le choix d’avoir un carnet d’adresse de baby-sitter  ultra dispo 7j/7 24h/24… Ou… lâcher prise. Ces évènements, même si on sait à quel point ils peuvent être exaspérants sont des « impondérables ». Vous n’y pouvez donc rien et la seule chose à faire c’est de prendre cela avec philosophie. Accepter ces moments comme des coupures obligées ou vous serez en tête à tête avec votre enfant pendant une journée. Tous les clients sont en mesure de comprendre que parfois la vie ne nous laisse pas trop le choix. C’est ennuyeux, c’est rageant, mais c’est ainsi. A quoi bon lutter.

CONSEIL N°6 : Acceptez les impondérables pour mieux vivre la double casquette de mère et cheffe d’entreprise.

 

Être mère est un atout certain pour affronter le monde entrepreneurial, qui mieux que vous qui gérez un budget, votre temps et celui des autres, la logistique d’une famille, est capable de gérer une entreprise ? Vous avez eu une formation sur le terrain. Et quelle formation ! A force de gérer tout ce petit monde et les agendas de chacun vous finissez par penser qu’avoir une entreprise c’est finalement plutôt reposant.

Vous maitrisez à merveille la notion du “prendre soin de l’autre”  alors en faire votre métier en tant qu’esthéticienne ça semble plutôt logique.

CONSEIL N°7 : On ne vous demande pas de trop tirer sur la corde, vous avez déjà suffisamment de mérite.  N’oubliez jamais que « vous l’avez fait ! », vous êtes une super (future) maman et vous avez monté votre propre business : C’est la classe !! Et surtout c’est quelque chose qui doit vous faire prendre conscience qu’accomplir de grandes choses, vous savez le faire !

 

Être « mompreneuse» c’est aussi se donner la chance de réaliser ce qui a de l’importance dan la vie. Ce métier vous l’avez choisi par passion, mais il vous épuise parfois, vous inquiète, vous n’avez pas le choix que de progresser, évoluer, grandir… Et dans cette spirale infernale vous pouvez vous perdre. Travailler toujours plus et satisfaire une clientèle exigeante devient votre cheval de bataille. Vous vous mettez à ressentir de la fierté à ne prendre jamais de congés, à être une bête de travail.

Et puis un soir, vous vous penchez sur le lit de votre fille pour l’embrasser et lui dire bonne nuit, il est très tard mais vous aviez encore beaucoup à faire au salon aujourd’hui. Et elle voudrait vous parler, vous dire que vous lui manquez, vous garder encore contre elle… Mais vous êtes épuisée.

Oui vous avez de la chance. Elle est là. Elle vous rappelle le sens de la vie et des priorités. Car si vous travaillez c’est pour elle. Et c’est elle qui vous fera réaliser à quel point les sourcils de Mme Machin peuvent attendre la semaine d’après. C’est elle qui vous sauvera d’un épuisement certain. C’est elle qui vous rappellera que votre beau métier reste un moyen de réussir votre vie mais qu’il n’est pas votre vie.

CONSEIL N°8 : Restez à l’écoute de vos enfants. Ils vous connaissent mieux que personne.

 

 

Nous vous laissons la parole en espérant que vous nous donnerez vos astuces pour tout assumer sans trop en baver. Nous serions aussi heureux de partager avec vous quelques photos vos moments de vie avec vos enfants, ceux qui vous font pleurer parfois mais qui déclenchent vos plus beaux sourires.

A vous toutes merci !

« L’art de vivre consiste en un subtil mélange entre lâcher-prise et tenir bon »

Henri Lewis

 

Auteur de l’article : Laure Sancerme

 

Fille au Pluriel a été créée en 2013 pour devenir la marque de référence des cires à épiler en Europe, pour les instituts de beauté et les SPA. Parce qu'une peau lisse, douce et délicate fait partie de l'idéal féminin, nous avons repensé pour vous le rituel de l'épilation, la cire de demain. Bienvenue dans notre boutique en ligne Fille au Pluriel www.filleaupluriel.fr

Cet article a un commentaire

  1. coiffeur perpignan

    Bonjour Martine

    Je suis une femme, gérante d’un salon de coiffure à Perpignan et je te remercie pour cet article

    Tout à fait d’accord avec toi

    Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Banner