Profitez de la Livraison gratuite à partir de 250€ HT
Le spécialiste de la cire à épiler destinée aux esthéticiennes, aux instituts de beauté et aux spas.
Conseils et astuces

ETRE ESTHETICIENNE ET ATTENDRE BEBE

C’EST NOUVEAU ! vous pouvez dès maintenant profiter de notre format audio pour écouter les articles du blog à tous moments de la journée. Nous vous souhaitons une bonne écoute ou bonne lecture selon votre choix 😍

 

 

Vous êtes déjà enceinte ou prévoyez dans un futur proche d’avoir un enfant …  Cet article est pour vous.

Vous vous posez un millier de questions. Et c’est tout à fait normal ? En fait ce ne sont que les premières questions d’une lonnnnnngue série si vous vous apprêtez à devenir maman.
« Comment gérer mon métier tout en me préservant ? Dois-je garder le même rythme de travail ? Vais-je pouvoir profiter d’un congé maternité normal ? Comment ne pas perdre ma clientèle ? et…. Comment maintenir mon C.A ? »
Autant de questions qui vous taraudent et vous empêchent de dormir la nuit !
Nous allons essayer de vous répondre pour que vous puissiez y voir plus clair.

Chères esthéticiennes,
Vous ne faites jamais les choses à moitié et êtes nombreuses à passer par le stade de la maternité pendant que vous êtes à votre compte. L’âge moyen d’une création d’entreprise étant aux alentours des 30 ans, vous aurez donc votre premier ou deuxième enfant en plein rush !

Il faut donc anticiper et réfléchir à une organisation nouvelle. Pour vous, votre bébé et aussi pour votre entreprise. En tant que professionnel de l’esthétique, vous travaillez debout une grande partie de la journée, utilisez des produits parfois nocifs pour les voies respiratoires. Vos horaires sont souvent bien loin des horaires aménagés des salariées et pour vous les 35h restent un doux rêve. Pour beaucoup d’entre vous, être cheffe d’entreprise c’est aussi porter une charge énorme, avec un niveau de stress important à gérer. Bon…  vous n’avez pas choisi la simplicité, mais à la clef…  quel bonheur !
Vous allez surement râler en comparant les avantages du salarié et les vôtres . Et c’est vrai qu’il existe encore un déséquilibre (malgré les efforts faits en 2019 pour uniformiser les droits des futures mamans. Mais le principal est de ne pas rester dans l’ignorance de vos droits.  Une esthéticienne avertie en vaut deux  !

 

LES SALARIEES

(et certaines d’entre vous le sont ! employées ou dirigeantes salariées, ce qui va suivre vous concerne)

Les salariées bénéficient :
– d’un congé maternité conséquent qui est de 16 semaines pour un premier ou deuxième enfant, 26 pour un troisième (si vous attendez des jumeaux , on passe à 34)                                                                                                                                                                                                                                                                                         – de la possibilité d’ajouter des congés payés non pris à leur congé mater’,
– elles peuvent même bénéficier d’un report de ces congés si ils expiraient au 31 mai,
– leurs horaires de travail sont aménagés, avec 30 min à 1h de travail en moins en fonction de l’avancement de la grossesse,
– d’un droit de s’absenter pour les consultations obligatoires. Un congé pathologique peut également être pris, afin de bénéficier d’un mois de plus si la grossesse s’avère difficile.
Les futures mamans salariées sont donc favorisées.
Et pendant ce congé maternité, les salariées continuent de cumuler des congés, dont elle pourront bénéficier ensuite. Un eldorado !

 

QUANT A VOUS PROFESSIONNELLES INDEPENDANTES

Pendant ce temps-là, vous essayez d’assumer vos horaires à rallonge, écoutez vos clientes pendant que votre dos souffre le martyre , tenez debout malgré vos varices, une rétention d’eau qui rend vos jambes plus lourdes que jamais… vous pencher durant les massages requiert désormais un équilibre inespéré. Votre bébé vous pousserait presque à vous affaler sur votre cliente. Ahhh la loi de la gravité ! Et à la fin de la journée, procéder à la désinfection et au nettoyage des locaux vous semble inhumain…

Si vous êtes esthéticienne à domicile, c’est un véritable parcours du combattant : les trajets et les vibrations de la voiture provoquent parfois des contactions. Vous appréhenderez un stationnement lointain et le transport de valises lourdes et encombrantes. Il faut dire qu’avec votre ventre qui grossit à vue d’œil, votre amplitude de mouvements est sacrément diminuée. Et si le café vous provoque des nausées que dire des colles, vernis et solvants en tous
genres que vous utilisez tout au long de la journée ?!

Vous avez le plaisir de passer votre grossesse en plein Covid ? Vous pourrez apprécier le port du masque tout au long de la journée ! Comme si votre respiration n’était pas suffisamment altérée avec les anémies et un diaphragme comprimé. QUE DU BONHEUR !
Bref ! Le portrait d’une grossesse rêvée…

Alors, bon, vous êtes très fortes, travailleuses, et voulez prouver au monde entier que vous êtes déjà une mère extraordinaire, une femme d’affaire hors pair et vous assumerez souvent tout de front  (nous n’en doutons pas !) quitte parfois à ne pas vous écouter…  A ne pas écouter vos besoins.

En France, une femme bénéficie du congé maternité. Ne négligez pas ce droit car il est essentiel pour votre santé mais aussi celle de votre bébé. Les semaines après votre accouchement vous permettront de vous retrouver avec votre bébé et votre conjoint, mais aussi de vous retrouver vous, en tant que jeune maman, mais aussi en tant que femme. Vous avez fait naitre (ou accueillez) un petit être humain, mais une transformation personnelle est aussi en route, sachez
prendre soin de cette nouvelle personne, votre nouveau VOUS.

 

VOTRE CONGE MATERNITE

Depuis 2019 (Il était temps), les travailleuses indépendantes bénéficient des mêmes durées d’indemnisation que les salariées (cf tableau ci-dessous). Le montant du congé maternité correspond à 100% de votre rémunération. Si vous avez justifié 10 mois d’affiliation à la date prévue de votre accouchement (sous réserve de cesser toute activité pendant la période de perception et ce pendant 8 semaines dont 6 après accouchement, vous pouvez percevoir :

-Une allocation forfaitaire de repos maternel. Cette allocation est versée à la fin du 7eme mois de grossesse et pour moitié après l’accouchement pour un montant de 3 428 €. Sauf si vous n’atteignez pas les 10% du plafond de la sécurité sociale : il faudra donc atteindre les 4113€ par an en 2021 à la date du 1 er versement. Si ce n’est pas le cas ; votre allocation sera de 342,80€
– Des indemnités journalières : en plus de l’allocation forfaitaire de repos maternel, vous pouvez bénéficier de l’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité. Son montant est calculé sur la base de votre revenu professionnel moyen cotisé des 3 dernières années d’activité. En 2021, le montant maximum perçu par jour est de 56,35€.

Pour connaitre le montant de vos IJ, aidez-vous de ce simulateur : https://www.ameli.fr/assure/simulateur-maternite-paternite

 

A NOTER : Il n’est plus nécessaire que la cheffe d’entreprise soit à jour de ses cotisations sociales pour bénéficier des IJ maternité. Attention toutefois, il existe toujours un lien entre le montant des cotisations acquittées et celui des IJ perçues par la cheffe d’entreprise.

La CPAM, puisqu’elle est désormais celle qui prend en charge vos frais de santé, vous enverra un carnet regroupant les imprimés utiles à vos démarches de demande de prestations. Faites remplir par le professionnel de santé l’attestation médicale constatant le début de votre congé maternité. Adressez-la à votre caisse d’assurance maladie avec une attestation sur l’honneur selon laquelle vous cessez votre activité. Utilisez les imprimés de votre carnet de maternité afin d’être sûre que le professionnel de santé et vous indiquez bien toutes les informations nécessaires à votre caisse. Vous pouvez choisir de prendre un congé de maternité plus court que la durée maximale légale qui vous est présentée, mais pour percevoir vos indemnités journalières vous devez cesser votre activité professionnelle pendant au moins 8 semaines dont 6 après l’accouchement.

 

LA DUREE DE VOTRE CONGE MATERNITE

Ces congés sont donnés par le médecin qui estime que votre grossesse nécessite un arrêt de travail précoce à cause d’une menace d’accouchement prématuré par exemple ou d’un risque médical pour vous ou votre bébé. Les employées bénéficiant du statut de salariée bénéficieront d’un congé pathologique à
hauteur de 6 semaines, alors que pour les indépendantes non salariées l’indemnisation suite à un arrêt d’activité, pourra courir uniquement sur 30 jours.
Sachez cependant qu’au vu de la pénibilité de votre travail, un médecin préconisera rapidement un congé pathologique si vous en émettez le souhait.

Tableau des congés maternité : https://www.cjoint.com/c/KHjmKwWYfWA

 

ET…  APRES LA NAISSANCE ?

En cas d’accouchement prématuré (moins de 6 semaines avant la date prévue), la durée totale de votre congé maternité n’est pas réduite. Le congé prénatal non pris est automatiquement reporté sur la période postnatale. En cas d’accouchement tardif, la date de fin du congé postnatal reste identique à la date initialement prévue. Et en cas d’allaitement ? Il n’existe pas de congé spécifique pour allaitement. Ainsi, si vous allaitez votre bébé, votre congé postnatal ne pourra pas être prolongé pour ce motif.

 

MAIS LE PAPA (ou le CO PARENT) DANS TOUT CA ?

À compter du 1er juillet 2021, la durée du congé pour le père (ou le second parent) d’un enfant à naître (ou adopté) double, passant de 14 à 28 jours, dont sept obligatoires à la naissance de bébé. Plus d’excuses pour les pères qui pensaient que pouponner étaient le rôle des mamans ! Et toc ! Les trois jours du congé de naissance restent à la charge de l’employeur, les 25 jours restants sont indemnisés par la Sécurité sociale. Les naissances multiples (jumeaux, triplés…) donnent toujours droit à sept jours supplémentaires. C’est une belle avancée pour l’égalité Homme/ Femme , sachant que le congé paternité était resté inchangé depuis 18 ans, nous pouvons désormais prétendre à une réelle implication du père.
Il pourra ainsi tisser des liens uniques et passer de précieux moment sans pression (même pour les salariés précaires) d’être jugé ou de perdre son emploi.

 

L’IMPACT DU COVID

A cause de l’absence ou de la baisse de cotisations pendant la crise Covid, près de la moitié des esthéticiennes ont repoussé leur projet maternité. 20% de celles qui ont eu un enfant, tout en étant indépendantes ont perçu l’allocation minimale (5,635€ d’indemnités journalières, 342€ de repos maternel). Nul besoin d’être comptable pour se rendre compte du risque financier pour l’entreprise et la situation personnelle de ces futures mamans qui n’auront pas pu jouir d’une maternité sereine… Ce taux réduit à 10% des indemnités journalières en cas de revenu insuffisant, faisant passer le montant du congé maternité de 100% à 10%, est très mal vécu par les indépendantes qui réclament un congé réellement proportionnel (même dégressif) à leur chiffre d’affaires.

Il est vrai que malgré l’avancée de la France sur l’harmonisation des droits et un congé paternité rallongé, il reste un grand déséquilibre entre les statuts. Il faut dire qu’en tant qu’entrepreneur, vous aurez aussi à penser à toutes vos charges qui continueront à courir. Malheureusement l’allocation forfaitaire ne suffit pas à combler le trou occasionné par toutes les charges fixes d’une esthéticienne.
Aussi, souvent la meilleure solution est de trouver une esthéticienne de confiance qui prendra le relais. Et déléguer est souvent très compliqué.
Avoir le projet d’être parent est donc quelque chose qui doit être calculé et bien étudié. L’aide du conjoint est souvent requise. Cela semble parfois  être de la folie, un saut vers l’inconnu terrifiant… Mais c’est souvent la seule grosse prise de risque que vous vous permettrez. Car elle en vaut la peine !

 

Quel que soit votre choix : attendre le bon moment, faire passer votre vie professionnelle en priorité (car vous vous êtes battue pour en arriver là) ou vous lancer dans la grande aventure de la maternité, nous vous souhaitons d’être heureuses, épanouies dans vos vies et de vous sentir remplies de beaux projets.

 

Article rédigé par Laure Sancerme

Fille au Pluriel a été créée en 2013 pour devenir la marque de référence des cires à épiler en Europe, pour les instituts de beauté et les SPA. Parce qu'une peau lisse, douce et délicate fait partie de l'idéal féminin, nous avons repensé pour vous le rituel de l'épilation, la cire de demain. Bienvenue dans notre boutique en ligne Fille au Pluriel www.filleaupluriel.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Banner